Prix littéraire Yvette Z’Graggen

Bonjour,

Comme dit la publicité, j’ai cinq minutes pour vous présenter le fonctionnement de ce prix littéraire de la ville de Carouge Yvette Z’Graggen…

Le jury

Vous connaissez maintenant de vue trois membres du jury, Doina Bunaciu, Vincent Aubert et moi-même, Pierre Béguin, un jury composé de treize membres que je me permets de citer par ordre alphabétique :
Mesdames : Doina Bunaciu, Eva Cousido, Rebecca Lagoa, Denise Martin, Jacqueline Merk, Christelle Mougin, Elodie Perrelet et Corine Renevey ;
Messieurs : Vincent Aubert, Alain Bagnoud, Olivier Beetschen, Pierre Béguin, Jean-Michel Olivier.

Un jury qui, comme vous le constatez, non seulement respecte les règles actuelles des quotas, en l’occurrence 60% de femmes et 40% d’hommes, mais surtout qui comprend beaucoup de personnes dont le métier est, ou fut, en lien direct avec la littérature.

  • Des écrivains : si on additionne toutes nos publications, nous comptons une bonne soixantaine de livres édités en Suisse et en France, principalement des romans, mais aussi des essais des chroniques, des biographies, de la poésie, ainsi que six prix littéraires reçus.
  • Des professeurs, la plupart à la retraite, mais ayant étudié et enseigné la littérature,
  • Des bibliothécaires, des personnes qui animent des ateliers d’écriture,
  • Et bien entendu, ce qui nous unis, des lectrices et des lecteurs passionnés.

Treize membres du jury, c’est beaucoup, mais c’est aussi la garantie que nous constituons un filtre suffisamment large pour qu’aucune publication, nous l’espérons, ne soit oubliée, chaque membre ayant pour tâche, avant une première réunion en juin 2022, de lire le plus possible de parutions romandes, et d’en sélectionner une qui aurait tout particulièrement retenu son attention en fonction des critères figurant dans nos statuts.

Nous aurons alors, au mois de juin, au maximum treize livres qui constitueront une présélection soumise à l’examen du jury. Une seconde réunion en septembre n’en retiendra que quatre, qui constitueront alors la sélection officielle du prix Yvette Z’Graggen, avant qu’une ultime réunion en novembre ne décide du lauréat ou de la lauréate.

Le prix sera décerné fin novembre, début décembre,
la date n’étant pas encore fixée.

J’ai beaucoup vu Yvette Z’Graggen, partagé de nombreux repas, beaucoup discuté avec elle, notamment durant les dernières années de sa vie lorsque sa mobilité était très réduite. Elle m’avait dit alors qu’elle ne croyait pas à la pérennité de son œuvre et de son nom, et que de toute façon elle s’en moquait royalement. En ce sens, elle a d’ailleurs refusé d’être inhumée au cimetière des Rois.
J’espère qu’elle ne m’en voudra pas d’avoir voulu, par ce prix, et de manière bien modeste, contribué à ce que son nom, et surtout son œuvre, perdure dans la mémoire culturelle romande.

Les minutes qui m’étaient imparties s’étant écoulées, je rends au plus vite la parole à qui de droit, en vous remerciant de votre attention.

Pierre Béguin

Jury

Pour les bibliothèques de Carouge

Rebecca Lagoa
Christelle Mougin

Pour la Compagnie
des mots

Vincent Aubert
Alain Bagnoud
Olivier Beetschen
Pierre Béguin
Doina Bunaciu
Denise Martin
Jacqueline Merk
Jean-Michel Olivier
Élodie Perrelet
Corine Renevey

Pour la Maison Rousseau
et Littérature

Eva Cousido