Archives de la surprise de Vincent Aubert

Micheline Calmy-Rey
4 novembre 2014
ZIEGLER TELEPHONE à CALMY-REY

Micheline Calmy-Rey

Allo ?
Tu m’entends ?
Non, je suis à Satigny avec Erika.
Je ne te dérange pas ?

Voilà, c’est Jean. Jean Ziegler, le militant et l’intellectuel socialiste que tu connais bien.

Chère Micheline Calmy–Rey, vu nos âges respectifs, tu fais peut-être comme moi, le bilan de ta vie de femme, de femme socialiste, de femme politique.

Moi, toute ma vie, j’étais professeur de sociologie, j’ai enseigné et décortiqué le monde, je l’ai expliqué aux étudiants, aux femmes et aux hommes de demain.
Toi, chère Michèle Calmine-rey, tu te retrouves professeur, alors que tu as parcouru tous les échelons du pouvoir. Tu as de la chance, car mes camarades que j’ai côtoyés dans le monde sont tous morts assassinés. C’est l’avantage de faire carrière en Suisse. On ne risque pas de mourir en étant à Berne. Là-bas, c’est assez tranquille.

Mais j’y pense, chère Reine du Carmel, as-tu lu Marx ? Marx, grand philosophe allemand qui a eu une influence énorme, énorme, tout au long du XIX et XXème siècles. Il me reste l’exemplaire que je n’ai pas eu le temps de donner à Kadaffi. Je peux te l’offrir.

 

Mais il y a une chose qui turlupine mon âme de militant, car je suis resté, dans l’âme, un militant, un intellectuel. Intellectuel, c’est à dire un ouvrier de la pensée. Plus on gravit les échelons du pouvoir, est-ce qu’on n’est pas de moins en moins socialiste. Ça je te le dis hors micro, à l’écart des médias, mais est-ce que l’on peut être présidente de la Confédération, conseillère fédérale et avoir encore l’espoir du socialisme ? Moi j’ai renoncé à la carrière de conseiller fédéral par peur de perdre mes convictions socialistes, de faire partie obligatoirement de l’oligarchie dominante et de ses règles impitoyables. Plus tu montes dans l’exercice du pouvoir, plus ta marge de manœuvre socialiste diminue.

Donc ça c’est la première chose qui me tracasse en tant que représentants des opprimés.

Une autre remarque encore, que vas-tu pouvoir bien enseigner ? Moi je me suis appuyé dans mon enseignement sur de nombreuses théories sociales, des modèles de sociétés, qui ont par ailleurs tous lamentablement foirés. Mais toi, Chère Reine de la Calme Nuit, sur quoi vas-tu t’appuyer pour enseigner, puisque, arrivée au sommet comme tu l’as fait, là-haut il n’y a plus de théorie, il n’y a plus de modèle, il n’y a plus que les lois sauvages du pouvoir et de la finance. Ne serait-il pas meilleur pour toi d’enseigner la dramaturgie en te basant sur Shakespeare ?

Allo ? Allo ?? je ne t’entends plus ! Erika, je t’avais dit de ne pas faire confiance à Sunrise ! Swisscom sont des voleurs, mais enfin ça fonctionne ! On a été coupé ! comme toujours !