Les archives de la Compagnie des Mots

mardi 2 février 2016

Claude Krul

« Claude Krul »

La traductrice Claude Krul pour une soirée dédiée à la poésie syrienne. La musique sera également à l'honneur avec la présence du musicien Miço Kendes, chevronné joueur de bouzouq.Claude Krul - Visages de Damas, récit de voyage

C’est sur la route de l’Inde que la Neuchâteloise Claude Krul, interprète de formation, a découvert ­Damas au milieu des années 1960. Une rencontre qui va nouer le fil de son existence à celui de la Perle de l’Orient. Elle se lance dans l’étude de l’arabe classique, notamment à l’université de Genève, puis, souhaitant s’initier à la langue parlée du Proche-Orient, elle retourne à Damas en 1974 et y poursuivra ses séjours durant 35 printemps, vivant dans une famille rencontrée au hasard de ses flâneries.

Une expérience qu’elle a transposée dans Visages de Damas (éditions Zoé, 1988), un récit autobiographique où elle raconte comment elle est ­entrée un jour dans un bistrot dans lequel se réunissaient des écrivains. Parmi eux, le nouvelliste Zakaria ­Tamer, les poètes Chawqî Baghdâdî, ou Nazih Abou Afach qui deviendront ses amis. Un compagnonnage s’établit de saison en saison, qui débouchera sur la ­traduction de nouvelles (Sève et sable, Zoé, 1981) puis, dès la fin des années 1990, sur la parution de recueils de poèmes traduits aux ­Editions Alidades, basées à Thonon-les-Bains. A ce jour, huit recueils ont paru et un neuvième est en préparation pour le printemps.

La soirée a été animée par Maxime Maillard.